Lipofilling

Le lipofilling est une technique médico-chirurgicale consistant à prélever de la graisse d’une zone du corps et de la transférer dans une autre zone. Il s’agit d’une greffe autologue sans risque de rejet.

Elle a pour objectif, entre autre, de corriger des pertes de volume, augmenter des volumes, lisser des rides.

Le lipofilling peut concerner toutes les zones du corps. Les principales indications de lipofilling concernent le visage, les fesses, les seins et les parties intimes.

Tout d’abord, le médecin s’assurera que le patient soit confortablement installé et l’absence de contre-indications.

Le traitement se fait sous anesthésie locale (dans certains cas une anesthésie générale est nécessaire)

Après un parfait nettoyage des surfaces de prélèvement et de traitement et une asepsie rigoureuse, le geste  commence.

Le médecin réalise d’abord le prélèvement de graisse sur une zone donneuse comme l’abdomen, les hanches ou les cuisses… puis injecte la graisse dans la zone receveuse de façon stratégique pour assurer une bonne prise de cette autogreffe.

La durée de l’intervention peut varier selon le nombre de zones traitées, mais n’excède jamais 2 heures.

Les suites varient en fonction de l’ampleur du lipofilling. Le résultat se voit immédiatement. Souvent, le patient va présenter un œdème et des ecchymoses sur quelques jours.

La reprise d’activité est possible après quelques jours. Le sport est possible après le respect d’un délai minimum de 1 mois.

Nous revoyons systématiquement les patients injectés pour évaluer le résultat.

En fonction du plan de traitement défini, 1 à 3 séances sont nécessaires.

En effet, une partie de la greffe va se résorber et une autre va bien prendre.

A chaque séance, 30 à 60% du volume injecté disparaît selon les patients.

Oui, si le patient maigrit ou s’il grossit, la graisse injectée subit ses variations de poids.

Les contre-indications à une séance d’injection d’acide hyaluronique sont les suivantes :

– Grossesse et Allaitement

– Allergie au produit d’injection

– Atteinte cutanée : maladie évolutive, infection localisée

– Maladies auto-immunes

– Aspirine ou anticoagulant (contre-indication relative, à éviter avant le geste)