Mésothérapie

La mésothérapie des cheveux consiste à réaliser une injection dans le cuir chevelu afin d’apporter directement des micronutriments et des antioxydants aux cheveux.

L’objectif est de réduire la chute capillaire, de favoriser la densification des cheveux fragilisés ou miniaturisés et d’accélérer la repousse des cheveux.

Cette technique est applicable aux hommes et aux femmes. Aucune anesthésie préalable n’est requise. Cette technique est particulièrement intéressante en cas d’alopécie androgénétique ou d’effluvium télogènes (chute de cheveux transitoire).

La mésothérapie des cheveux est souvent accompagnée de séances de photobiomodulation par LED (ou LLLT : Low Level Laser Therapy). Cela consiste en l’application d’un laser à basse énergie pour potentialiser l’action de l’injection par mésothérapie.

Cette technique consiste en l’injection d’une solution de mésothérapie (de type NCTF – laboratoire Filorga) favorisant la repousse des cheveux, grâce à une aiguille stérile très fine. Cette solution est composée de micronutriments (vitamines, acide hyaluronique…) et d’antioxydants.  La profondeur d’injection et le taux de distribution du produit dépendront du résultat attendu et du patient.

Les séances de photobiomodulation par LED visent à obtenir une réponse cellulaire suite à l’action d’une lumière de basse énergie. Au niveau mitochondrial, cela se traduit par une augmentation de la synthèse d’ATP et du nombre de cellules. Au niveau capillaire, on observe une augmentation de la densité et de la résistance des cheveux.

Le praticien s’assure tout d’abord que le patient soit confortablement installé.

Il réalise une asepsie rigoureuse avant de commencer la séance.

La durée de l’intervention peut varier sans toutefois excéder 15 minutes. Après l’opération, le patient suit une séance de LED qui dure entre 25 et 45 minutes selon le protocole médical choisi.

En traitement d’attaque, il est recommandé de suivre plusieurs séances (4 à 6 séances, par intervalle de 15 jours en général), puis des séances d’entretien sont conseillées (1 par trimestre).

Dans tous les cas, le traitement et le suivi sont toujours personnalisés en fonction du patient.

Les suites opératoires ne présentent aucune complication. Le risque infectieux est très limité, et ne nécessite pas d’antibioprophylaxie.

La séance de mésothérapie peut engendrer une légère sensibilité. Cela peut être légèrement inconfortable, mais ne nécessite pas de procéder à une anesthésie préalable.