Rhinoplastie

La rhinoplastie peut être selon les indications, un acte médical ou chirurgical.

La rhinoplastie médicale est un un geste permettant de rendre un nez plus esthétique et en harmonie avec l’ensemble du visage, par l’injection d’acide hyaluronique.

L’acide hyaluronique est un produit de comblement naturel, efficace et sûr, utilisé quotidiennement en médecine esthétique. Il permet des corriger des encoches ou des bosses au niveau du nez.

Les produits utilisés sont résorbables avec le temps, c’est à dire que l’organisme les dégrade spontanément en plusieurs mois. Ceci est un gage de sécurité.

La première consultation est primordiale car elle permet de préciser les attentes du patient et de discuter concrètement du plan de traitement. Le médecin analysera votre visage et vous expliquera les différentes options thérapeutiques.

Ensemble, le patient et le médecin élaborent un projet de soin adapté.

Tout d’abord, le médecin s’assurera que le patient soit confortablement installé et vérifiera l’absence de contre-indications au geste.

Après une première étape de démaquillage et désinfection cutanée, le geste peut commencer. Le médecin utilise un produit à base d’acide hyaluronique combiné avec un anesthésiant local. Ce produit est spécialement dédié pour le nez.

L’injection se fait sur l’arête nasale via une canule spécifique pour plus de confort et de sécurité.

La durée de la séance est de l’ordre de 15 à 20 minutes.

L’acide hyaluronique injecté dans le nez dure en moyenne 12 mois avant d’être totalement dégradé par l’organisme.

Le patient est toujours réévalué 15 jours après l’intervention pour s’assurer que le résultat soit satisfaisant.

Dans tous les cas, le traitement et le suivi sont toujours personnalisés.

L’injection du nez à la canule peut-être sensible, c’est pourquoi l’acide hyaluronique est associé à un anesthésiant. Ainsi, il s’agit plus d’un inconfort limité, ne nécessitant pas d’anesthésie locale préalable.

Les contre-indications à une séance d’acide hyaluronique pour le nez sont les suivantes :

– Grossesse et Allaitement

– Médicaments : Aspirine ou anticoagulants (relative, arrêt 10 jours avant)

– Allergie au produit

– Atteinte cutanée : maladie évolutive, infection localisée

– Maladie auto-immune

– Indication de rhinoplastie chirurgicale

Les suites sont relativement simples.

Des ecchymoses peuvent survenir et persister pendant quelques jours, néanmoins elles sont facilement camouflables par maquillage. Le risque infectieux est très faible, et ne nécessite pas d’antibioprophylaxie.

NB : Dans des cas exceptionnels, des allergies au produit, des nécroses cutanées et des  compressions ou des embols vasculaires ont été observés. Ces problèmes sont souvent liés à de mauvaises techniques d’injection et à l’utilisation de produit inapproprié.