Peelings vasculaires dermatologiques

Le peeling est une technique qui permet une stimulation et une régénération de la peau.

Cette technique consiste à appliquer un produit spécifique acide au niveau de la peau, qui va pénétrer et permettre d’améliorer celle-ci. Cela provoque généralement une rougeur voire une desquamation (de l’anglais to peel – peler).

Les conditions qui peuvent nécessiter un peeling sont l’acné, les rides, le teint brouillé ou hétérogène et les tâches pigmentaires.

Un protocole personnalisé de 1 à 4 séances sera préconisé selon l’aspect de la peau du patient.

Il existe trois types de peelings selon le type de produit utilisé (type d’acide, concentration), la profondeur de pénétration et l’indication clinique du médecin. On distingue ainsi les peelings superficiels, moyens et profonds.

  1. peeling superficiel: préconisé pour les teints brouillés, les tâches pigmentaires et l’acné. On utilise un acide de fruit (AHA) de concentration supérieure à 30%.
  2. peeling moyen : utilisé pour les rides superficielles à moyennes. On utilise l’acide trichloroacétique (AHA) d’une concentration située entre 15 et 30%.
  3. peeling profond : utilisé pour les rides profondes ou des cicatrices déprimées. On utilise alors le phénol.

Peeling superficiel

préconisé pour les teints brouillés, les tâches pigmentaires et l’acné. On utilise un acide de fruit (AHA) de concentration supérieure à 30%.

Peeling moyen

Utilisé pour les rides superficielles à moyennes. On utilise l’acide trichloroacétique (AHA) d’une concentration située entre 15 et 30%.

Peeling profond

Utilisé pour les rides profondes ou des cicatrices déprimées. On utilise alors le phénol.

En effet, une préparation est nécessaire. Dans la plupart des cas, une préparation cutanée de 15 jours environ est nécessaire pour obtenir un résultat optimal après l’intervention.

Le traitement est personnalisé selon chaque patient et sa clinique.

L’utilisation d’une crème anesthésiante n’est pas recommandée, car elle peut limiter l’effet de l’acide utilisé.

Le médecin vérifie que le patient ne présente pas de contre-indications à l’intervention.

Après un démaquillage et un nettoyage de la peau, les champs stériles sont installés, puis la séance peut commencer. Le produit choisi est appliqué sur la peau selon le protocole médical utilisé.

A la fin de la séance et en fonction de la réaction de la peau, le médecin termine le geste en neutralisant l’acide.

Non. En revanche, selon le protocole choisi, le patient peut ressentir des picotements et une sensation de chaleur au moment où l’acide est appliqué sur la peau.

Les suites varient en fonction du peeling choisi.

Dans le cas d’un peeling superficiel, une exfoliation est obtenue, les suites sont simples (rougeur légère). Il n’y a pas d’éviction sociale.

Pour les peelings moyens à profonds, on assiste à des suites plus importantes qui nécessitent parfois une éviction sociale, selon le protocole. L’action chimique peut provoquer des rougeurs, un oedème, des desquamations voire un suintement. Le patient doit ensuite suivre scrupuleusement un protocole post-opératoire fait de soins locaux. L’exposition au soleil est fortement déconseillée durant 3 à 6 mois.

Le peeling est contre-indiqué dans les cas suivants :

– Grossesse
– Exposition solaire récente ou UV
– Peaux irritées et lésions cutanées
– Phototypes élevés (en fonction du produit choisi)