Taille des lèvres

Pour de nombreuses raisons, les petites lèvres peuvent se présenter avec une grande variabilité de forme, de symétrie, de taille et de longueur. Ces présentations cliniques peuvent causer une gêne esthétique ou fonctionnelle qu’il est possible de corriger.

Les grandes lèvres peuvent manquer de volume soit de façon primaire, soit secondairement au vieillissement. Cette atrophie ou hypotrophie peut être source d’une gêne esthétique et fonctionnelle laissant une certaine béance de l’orifice vaginal.

Dans des cas moins fréquents, à l’inverse, les grandes lèvres peuvent présenter un excès de graisse ou de peau.

Pour les petites lèvres : le principal traitement est chirurgical, on parle de nymphoplastie. Ce geste de réduction se fait en ambulatoire et sous anesthésie locale.

Pour les grandes lèvres : il s’agit le plus souvent d’un manque de volume, ne permettant pas une fermeture vaginale optimale. Le traitement repose sur une injection de graisse ou d’acide hyaluronique pour redonner un volume suffisant.

Pour les grandes lèvres hypertrophiques, un geste de liposuccion peut être envisagé.