Bouche pulpeuse

Les demandes esthétiques concernant les lèvres sont de plus en plus importantes :

– Avoir une bouche plus pulpeuse

– Augmenter le volume des lèvres

– Redéfinir le contour  de l’ourlet de la lèvre supérieure

– Corriger une asymétrie

L’objectif est toujours d’obtenir un résultat optimal mais surtout naturel.

Le traitement esthétique des lèvres est basé sur l’injection d’acide hyaluronique. Il s’agit d’un produit de comblement dédié aux lèvres, couplé à de la lidocaïne (anesthésiant local). La répartition et le volume du produit vont être adaptés en fonction du résultat attendu et du patient.

Tout d’abord, le médecin s’assurera que le patient soit confortablement installé et vérifiera l’absence de contre-indications au geste.

Après une première étape de démaquillage et désinfection cutanée, le geste peut commencer. Le médecin utilise un produit à base d’acide hyaluronique combiné avec un anesthésiant local. Ce produit est spécialement dédié pour les lèvres. L’injection se fait via une aiguille très fine ou une canule spécifique.

La durée de la séance est de l’ordre de 15 à 20 minutes.

A l’issue des injections, le patient bénéficie de la séance de LED qui dure 5 à 10 minutes en fonction du protocole médical choisi.

L’acide hyaluronique injecté dans les lèvres dure en moyenne 9 à 12 mois avant d’être totalement dégradé par l’organisme.

Dans tous les cas, le traitement et le suivi sont toujours personnalisés.

L’injection des lèvres peut-être sensible, c’est pourquoi l’acide hyaluronique est associé à un anesthésiant. Ainsi, il s’agit plus d’un inconfort limité, ne nécessitant pas d’anesthésie locale préalable.

Les contre-indications à une séance d’acide hyaluronique sont les suivantes :

– Grossesse et Allaitement

– Médicaments : Aspirine ou anticoagulants

– Allergie au produit

– Atteinte cutanée : maladie évolutive, infection localisée

– Maladie auto-immune

Les suites sont relativement simples. Souvent, il existe un léger oedème qui va régresser sous 24 à 48h. Des ecchymoses peuvent survenir et persister pendant quelques jours, néanmoins elles sont facilement camouflables par maquillage. Le risque infectieux est très faible, et ne nécessite pas d’antibioprophylaxie.